Bienvenue
Actualités

9% des français pensent que la terre est plate !

Publiée le 02.12.2021

Au cours d’une journée d’Eglise, et au hasard de discussions à bâtons rompus, je fus stupéfait de découvrir qu’une des personnes présentes niait que la terre soit ronde (sphérique) et croyait, dur comme fer, qu’elle était plate ! Tellement abasourdi par un tel propos, je me réfugiais dans le silence. La chose étant par trop énorme, je ne voyais pas par quel bout, je pouvais poursuivre la conversation. D’autres s’essayaient à la convaincre de son erreur, mais rien n’avait de prise. Même les photos prises de l’espace n’avaient par l’air de l’ébranler un brin. Tout cela était un travail de modélisation numérique destiné à nous tromper. Ce jour-là, j’ai découvert ce qu’était le « complotisme ».
Et peu à peu, j’ai mieux réalisé que cette attitude de défiance vis-à-vis de l’information véhiculée par les grands média ou les discours officiels – qu’ils aient une dimension scientifique ou non – était largement répandue et pouvait toucher un grand nombre de sujets. Le fait n’est pas nouveau à proprement parlé. Au XIVème siècle, au cœur de la grande peste qui a décimé l’Europe, beaucoup ont estimé qu’ils étaient victimes d’un complot visant à éliminer la chrétienté : les Juifs avaient empoisonné les puits ! Mais aujourd’hui, l’Internet et les réseaux sociaux ont amplifié le phénomène. Une information, non vraiment vérifiée, peut faire rapidement le tour du monde et séduire des milliers, voire des millions de personnes. D’après un sondage réalisé en 2018, plus de la moitié des Français adhère à une ou plusieurs théories complotistes. Et parmi eux 9% pensent effectivement que la terre est plate ! Mon interlocuteur était donc loin d’être un cas isolé.
Face à ce phénomène qui a pris tant d’ampleur ces dernières années, je voudrais jeter un bref regard théologique.
Les croyances complotistes sont en effet révélatrices d’une sourde angoisse qui se traduit ainsi : nous sommes manipulés. Nous vivons sur une planète où des puissances qui ne cherchent que leur propre intérêt nous tiennent sous leur coupe en diffusant des discours mensongers. Or, une telle attitude est proche de celle de nombre de chrétiens évangéliques qui considèrent « le monde » comme un lieu de tromperie et de perdition où règne satan et toute son escorte de démons et de puissances occultes. Dans l’activité pastorale, on le remarquera sûrement : les personnes qui adhèrent à cette vision sont particulièrement perméables aux thèses complotistes.
Mais cette lecture de notre situation dans le monde est par trop réductrice. Elle fait l’impasse sur toute une théologie de la création et sur la grâce générale qui l’accompagne. Ce n’est pas à dire que le mensonge n’existe plus : il y a de fausses informations que des sociétés ou des Etats ont intérêt à faire circuler. Le discernement est toujours nécessaire. Cependant le monde n’est pas démonisé. « L’Eternel règne » est une formule qui revient fréquemment dans l’Ecriture. Et une des conséquences de cela, c’est qu’il « protège éternellement la vérité » . Cela signifie qu’un jour ou l’autre les mensonges sont dévoilés. Et cela signifie pour nous que nous n’avons pas à vivre dans la défiance permanente. Dieu règne, nous pouvons avoir confiance.
Daniel Bergèse, professeur d’histoire à la Faculté Jean Calvin, pasteur UNEPREF

Partager l'article sur

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.