Bienvenue
Publiée le 02.09.2019

J’ai eu l’opportunité d’obtenir ma Licence en étant, de 2009 à 2011, étudiant sur place à la Faculté Jean Calvin, avant d’entamer des études à distance en Master. Je n’ai malheureusement pas pu poursuivre celles-ci en raison de la situation sociale et politique difficile que mon pays a connue. La formation théologique approfondie que j’ai ainsi reçue m’a mieux qualifié pour exercer un ministère plus adapté au contexte ouest-africain, où la menace islamiste et celle de sectes pernicieuses s’accroissent chaque jour.

En effet, les troubles politiques, les guerres civiles suscitent beaucoup de pauvres et de désespérés parmi lesquels se trouvent en majorité des jeunes et des femmes. Ceux-ci, étant sans espoir, deviennent une proie facile pour l’islamisme radical ainsi que pour les doctrines pseudo-chrétiennes comme celle de la prospérité.

L’islamisme radical cause de grands ravages en recrutant assez aisément dans les pays à majorité musulmane comme le Burkina (60% musulmans), le Niger (98 %), le Mali (98 %), le Nigeria (50 %), etc. Si l’islamisme radical est un ennemi dangereux du christianisme, les Eglises pseudo-chrétiennes ne le sont pas moins en dénaturant le message de l’Evangile. Elles réduisent celui-ci à la satisfaction égoïste des besoins de l’être humain. De nombreux chrétiens sincères et même des pasteurs tombent dans de tels pièges. Mais comment s’en étonner puisqu’ils n’ont pas bénéficié d’un bon enseignement théologique ?

C’est ainsi que ma formation à Aix-en-Provence prend toute sa valeur. Depuis mon retour en Afrique, je parcours le Burkina, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger et la Guinée pour dispenser des formations, sortes de recyclage, destinées aux pasteurs et aux responsables d’Eglise. Ces rencontres sont l’occasion de témoignages, de manifestations de repentance et suscitent un changement de perspectives !

C’est pourquoi je ne serai jamais assez reconnaissant à la Faculté Jean Calvin et à ses partenaires de m’avoir donné la possibilité, comme je l’ai maintenant, non seulement de découvrir la profondeur et la richesse de la Parole de Dieu, mais aussi de partager ce que j’ai appris avec beaucoup de personnes en Afrique de l’Ouest francophone.

Que Dieu continue d’utiliser, pour sa seule gloire, ce précieux outil qu’est la Faculté Jean Calvin, telle est ma prière !

Partager l'article sur

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.